Je ne fais pas ma maline!

J’ai beau écrire avec beaucoup d’humour que je traumatise mon gamin, non je ne fais pas ma maline.

J’ai eu une angoisse ce week end. De celles qui prennent par surprise, entre 2 et 3h du matin, quand on est bien fatigué, quand on n’en peut plus, qu’on voudrait juste dormir. Mais qu’on cogite. Et qu’on cogite mal, sur des trucs auquel il ne faut surtout pas penser à cette heure là! Parce que fatiguée, à moitié endormi même, je n’ai plus le recul suffisant pour me dire que tout va bien.
Et le centre de mes préoccupations, de mes angoisses, c’est mes 2 ours.

Pour mon Ourson, comme beaucoup de parents, je souhaite le meilleurs. Ce que je souhaite le plus pour lui c’est d’être heureux ET en bonne santé.
Pour la santé, je ne peux que être vigilante, faire le suivit, en espérant que tout continue d’aller bien. Pour qu’il soit heureux par contre, je peux l’aider.

Je pense que je suis assez strict avec lui, même si ça pourrait être pire. A la maison il y a des règles, et il doit les respecter. Les règles existent pour me faciliter la vie ( ex : il n’a pas le droit de mettre des jouets partout. Il y a 3 endroits ou il peut jouer : sur son tapis au RDC, dans sa chambre, et quand il fait de la pâte à modelé ou du dessin : sur la table basse. Mais interdiction de jouer sur la table basse quand il y a du monde. Je/on pourrait être moins restrictif, mais ça nous facilite la vie.). Parfois j’ai des « règles à la cons », je le reconnais. Mais les règles existent aussi pour lui apprendre que d’une façon générale…il faut respecter les règles.
Oh comme j’aimerais lui dire ceci : « fait ce que tu veux mon chéri, je ne te dispute plus, je te regarde avec amour et fierté » . Mais quand il arrivera à l’age adulte? Comment arrivera t’il à gérer le monde réel avec ses contraintes? Et même avant d’être adulte, à l’école, chez la nounou, il y a des choses à respecter aussi.

On m’a dit que d’être parent, c’est de donner les bonnes armes à nos enfants, leur apprendre à être résilient, pour qu’ils grandissent heureux avec la réalité, et qu’ils soient des adultes heureux, intégrés dans notre société. Je n’ai pas d’autre but.

Je sais qu’il y a des gens qui vivent en marge de notre société et qui le vivent très bien. Je suis d’accord. Mais honnêtement  c’est le genre de vie que vous souhaitez pour vos enfants? Si Ourson choisi cette voix, je l’accepterais. Ça mettra peut être du temps, je ne sais pas, mais je ferais mon maximum. Mais si son choix c’est d’être « intégré dans la société », ben j’aime autant lui donner les bases qui l’aiderons.
Je sais que ça ne dépend pas que de moi. Mais je sais aussi que c’est plus facile de « traumatiser » un enfant, de lui faire du mal, que de l’aider à grandir tranquillement, doucement, pour être fort.

Bref j’écris peut être un article ou « je traumatise mon gamin », j’ai peut être des « règles à la cons », et je suis sur que je loupe des choses. D’ailleurs parfois je m’en rend compte aussitôt. Mais en vrai pour de vrai, mon fils est ce que j’ai de plus beau dans ma vie, ce dont je suis le plus fière. Il est ma plus belle réalisation.

Et non je ne fais pas ma maline, parce que si je veux qu’il soit heureux, j’ai pas intérêt à trop merdouiller.

PS : on est bien d’accord que je n’attend pas d’Ourson qu’il soit heureux, comme on attend d’un enfant qu’il ait 20/20 en math 😉

Publicités
Cet article, publié dans Accueil, divers, vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s