Je n’aime pas imprimer.

Je n’aime pas imprimer. Les feuilles, les photos, les documents. Je pense que dans la majorité des cas ce n’est pas indispensable.

lez ours- ne pas imprimer

J’utilise tout au format informatique. Question d’habitude.

J’essai d’imprimer le strict minimum, ce qui est vraiment nécessaire. Question d’écologie et pratique. Je trouve plus facile de retrouver un document sur mon ordinateur que dans ma pile de dossier. Et quand c’est au format numérique ça se transporte facilement, partout. Sur ma petite clef USB.

Mais depuis que je fais de la couture, j’imprime. Beaucoup. Trop. Mais je n’arrive pas à faire autrement.

D’abord il y a les patrons. Bien obligé de les imprimer.

Et puis moi qui utilisais internet pour trouver tous les patrons qui me faisais envie, j’ai acheté des livres. Parce que c’est beau un livre. Et que c’est quand même plus pratique d’utiliser des « vrai » patrons et des explications qui ne sont pas sur des feuilles volantes.

Car j’imprime aussi les explications des tuto. Bizarrement, j’ai plus de difficulté à suivre sur le format numérique pour une fois, que sur papier. Je peux tourner et retourner les pages, revenir en arrière. Parfois je ne comprends pas du premier coup un tuto et sur papier je fini toujours par avoir la petite ampoule au dessus de la tête. Bizarre. Je n’ai pas ce soucis dans mon métier, et pourtant j’y rencontre des documents complexes et des notions très abstraites. Bizarre bizarre.

J’essaye quand même de minimiser le nombre de feuilles imprimées : les explications sont imprimées en petits caractères,  les photos réduites autant que possible, imprimés sur recto et verso des feuilles.

Et depuis peu j’imprime également mes pages d’inspiration!

koiçakece?

Ce sont des fichier .doc, ou j’ai collé toutes les photos et les images qui m’inspirent, les créations coutures – fimo – autre – que j’ai envie de faire, qui me servent de base pour les idées que j’ai. Jusque là je gardais tout ça en numérique, j’y revenais souvent, mais au moment de commencer un nouveau projet j’oubliais de l’utiliser. Alors j’ai imprimé toutes mes feuilles (en minimisant les photos). Et j’ai un peu l’impression d’avoir une hache et d’abattre moi même les arbres d’Amazonie. Culpabilisation.

Et ça fait aussi un joli bordel! Entre les tuto, les feuilles d’inspiration, les patrons…jusqu’à il n’y a pas longtemps, les feuilles traînaient un peu partout, j’avais du mal à retrouver ce que je cherchais. Ce n’était pas mieux finalement que mes fichier numériques. Même avec des petites et grandes pochettes.

Mais cette fois j’ai trouvé la solution : j’ai tout rangé dans un classeur. Et ça me fait un chouette élément de travail. Je prends plus de plaisir à feuilleter mon classeur qu’à regarder mon ordinateur. Et ça me donne envie de tissus, de couleurs, de douceur. De faire plein de chose. Et je fais(ais) vraiment plein de chose.

Je n’aime pas imprimer. Mais à cause de la couture, j’ai imprimé plein de feuille 😦

lez ours- ne pas imprimer

Publicités
Cet article, publié dans Accueil, ça m'énerve, c'est moi qui l'ai fait!, couture, divers, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s