J’ai rencontré Arnaud…

Vous vous souvenez, je vous avez dis que j’avais rdv régulièrement avec Julien.

Ben j’ai ajouté Arnaud à mon agenda. Mais s’il n’y avait qu’eux…

Si je vois Julien 2 fois par mois, je vois Arnaud 2 fois par semaine. Je vois également Luc à peut prés une fois par an quand je n’oublie pas. Et Frédéric de façon aléatoire, mais c’est certainement lui que je vois le plus. Parfois j’y vais même accompagné!

Mais revenons à Arnaud. Mon petit dernier. Enfin petit…

C’est un beau spécimen, carré, joueur de rugby. Mais c’est surtout un rigolo, un peu sadique sur les bords. Si si. Un drôle de mélange quand j’y réfléchi.

La premier rencontre, il a été plutôt direct : il m’a fallu enlever le bas et il m’a tripoté les jambes! Oui oui direct, sans chichi. Et sans tendresse. Je peux vous dire que ça n’a pas été très agréable. Et que j’ai eu quelques bleus. Faut dire aussi que je marque facilement.

Depuis il me tutoie. Et son truc c’est de me faire grimper sur des machines. Il aime bien que je fasse des mouvements répétitifs, réguliers. Dans un sens, dans l’autre. Il aime bien me fatiguer. Jusque là je n’ai pas eu de courbatures. Sauf dans les épaules/bras une fois.

Arnaud a une petite obsession pour mes genoux. Enfin…surtout pour celui qui est détraqué! Parce que vous l’avez compris, Arnaud, c’est mon kiné.

2 à 3 séances par semaines. D’abord du step, ensuite je travail encore les jambes avec un appareil de ce type. 10 min les jambes par dessus et il faut baisser – tenir- relever, 10 min les jambes en dessous pour l’inverse.  Ensuite je passe aux exercices que j’appel « à la con ». Ce sont des exercices qui jouent sur l’équilibre. Par exemple, sur un pied, genoux fléchit, le pied sur un espèce de coussin comme ça. En regardant la photo on peut se dire que c’est facile. Ben non ça ne l’est pas.

Enfin dans l’ensemble je suis contente, ça me fait un peu d’activité. Je sens mes muscles travailler un peu. Mais piou, que le temps est long. Je m’ennui. Quand je fais mes exercices je regarde le plafond, la pièce, mais j’en fais vite le tour.

Moi ce que j’aime c’est faire des efforts, mais de façon ludique : en courant après un volant, en essayant de marquer des points. En rigolant parce qu’on fait souvent des truc improbables, que parfois l’adversaire fait des pas chassé de ballerine, qu’on tape parfois comme des abrutis avec nos raquettes, que pour gagner il faut être plus rapide et plus malin et qu’on s’amuse. Vraiment. Je finis épuisée, bonne pour la douche, le palpitant à 100 à l’heure. Et j’ai parfois la satisfaction d’avoir bien joué, même de temps en temps de gagner.

Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Et me suis-je autant appliquée
dans les échauffements alambiqués
(si si alambiqués, avec des bancs, des échelles par terre, des parcours de ouf!)
Que pour perdre en quelques mois tout ce que j’avais gagné ?
(enfin gagné dans le sens appris. Même si à la soirée badminton du boulot , j’ai gagné la première médaille de ma vie! Parce que j’étais la première fille du classement. Bon ok, sur trois. Mais sinon j’étais 7 éme sur 16 ce qui est déjà pas mal).

Le bad me mannnnnnqqqqquuuuue! Snif.

En attendant j’ai rendez-vous avec Arnaud, 2 fois par semaine. J’espère que je pourrais reprendre le chemin du bad bientôt. J’espère que je n’aurais pas perdu le truc des petits amortis « de merde » 😉

Publicités
Cet article, publié dans Accueil, ça m'énerve, divers, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s